8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Emmanuelle Cosse tacle le "discours de la facilité" d'Emmanuel Macron

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'Habitat durable, a dit mercredi, sur franceinfo, être "assez déçue" après l'annonce de la démission d'Emmanuel Macron, mardi, de son poste de ministre de l'Economie. "C'est quelqu'un que je trouvais important dans ce gouvernement."

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, invitée ce mercredi de franceinfo
Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, invitée ce mercredi de franceinfo (Radio France / Jean-Christophe Bourdillat)

"Quand on est sollicité pour mettre son énergie et ses idées et sa capacité d'agir au service des Français, il faut le faire. J'ai écouté son discours et je ne comprends pas pourquoi il part", a expliqué Emmanuelle Cosse.

"Je ne vous cache pas que j'ai plutôt de très bonnes relations avec Emmanuel Macron", a ajouté la ministre du Logement mais "quand on est ministre de l'Economie, on ne part pas" en disant : 'Il y a trop de blocages, je veux être libre'. C'est le discours de la facilité. Je n'ai pas envie d'attaquer Emmanuel Macron, au contraire. C'est quelqu'un que je trouvais important dans ce gouvernement."

Emmanuel Macron doit dire "pour de vrai, quels sont ses désaccords politiques sur le fond et quel est son projet", a ajouté la ministre.

Après sa démission, l'ancien ministre de l'Economie s'est dit de gauche lors d'une interview. "On a chacun nos manières de se définir dans des familles politiques. La famille de la gauche est très large", a expliqué Emmanuelle Cosse. "Il appartient à la famille politique de la gauche".

Cosse "souhaite" une candidature de Hollande

La ministre du Logement a dit qu'elle "souhaite" que François Hollande soit candidat à la présidentielle de 2017. En attendant, elle a indiqué qu'elle va "soutenir François de Rugy dans le cadre de la primaire".

"Je travaille pour qu'il y ait in fine une candidature de la gauche solide. Je ne souhaite pas d'un retour de la droite. Je vais mettre toute mon énergie pour travailler à ce rassemblement" de la gauche", a-t-elle ajouté.

Elle a aussi défendu le bilan du gouvernement actuel. "Quand j'entends des discours très simplistes sur rien n'a été fait, il n’y a aucun résultat, aucun bilan. C'est la facilité. Je ne crois pas que les anciens ministres n'ont rien fait. Ils ont apporté leur marque comme d'autres.Des désaccords, j'en ai eus avec François Hollande et Manuel Valls et nous en avons discuté ensemble. Soit vous participez à une aventure gouvernementale et vous la prenez dans sa globalité, soit vous arrêtez".

Soutien à de Rugy mais pas à Duflot

Il y a une semaine, Cécile Duflot a officialisé sa candidature à la primaire écologiste pour la présidentielle de 2017. "Je ne me reconnais pas dans ce qu'elle porte dans sa candidature", a encore déclaré Emmanuelle Cosse.

"Je ne me reconnais pas du tout dans le fait qu'il y ait une primaire au sein d'Europe Ecologie qui ne permet pas de porter les débats à un niveau national", a-t-elle ajouté. 

Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, invitée ce mercredi de franceinfo
Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, invitée ce mercredi de franceinfo (Radio France / Jean-Christophe Bourdillat)