Refus d'obtempérer : "Je reproche à Jean-Luc Mélenchon de vouloir profiter de ce drame pour oublier ce qui s'est passé", affirme Brice Hortefeux

écouter (7min)

L'eurodéputé LR appelle à ne pas "en profiter pour jeter l'opprobre sur ceux qui ont la responsabilité de protéger notre société et de protéger nos concitoyens."

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Brice Hortefeux sur franceinfo le 9 septembre 2020. (RADIO FRANCE)

"Je reproche à Jean-Luc Mélenchon de vouloir profiter de ce drame pour oublier ce qui s'est passé", a réagi mercredi 8 juin sur franceinfo l'eurodéputé LR Brice Hortefeux, ancien ministre de l'Intérieur, après les propos de Jean-Luc Mélenchon sur la mort d'une jeune femme tuée par des tirs policiers lors d'un contrôle. Le leader des Insoumis avait affirmé "la police tue" au lendemain du drame.

>> "La police tue" : après un contrôle routier mortel à Paris, la classe politique se déchire sur les mots de Jean-Luc Mélenchon

"Quand il y a une mort, c'est un signal d'échec. Je le ressens comme ça. Les policiers le ressentent comme ça", affirme Brice Hortefeux. Il veut dire "clairement les choses" et assure être "du côté de la police" et pas "du côté des délinquants". Il tient à rappeler le fil de l'intervention des forces de l'ordre. "Les policiers ont observé un véhicule dans lequel il y avait une possible infraction. Le véhicule n'obtempère pas." Après les faits, "on découvre ensuite que le conducteur était sans permis" qu'il était "recherché" et qu'il avait "80 mentions au fichier des antécédents judiciaires."

L'ancien ministre de l'Intérieur souligne que "les policiers sont victimes d'un refus d'obtempérer". Et selon lui, en 2021, il y a eu "26 000 refus d'obtempérer" recensés par les policiers et les gendarmes. "Il y a 10 millions d'interventions des policiers par an", insiste Brice Hortefeux. "Il y a une intervention de policiers dans notre pays toutes les 10 secondes." Brice Hortefeux souhaite donc ne "pas résumer ce drame" et appelle à ne pas "en profiter pour jeter l'opprobre sur ceux qui ont la responsabilité de protéger notre société et de protéger nos concitoyens."

La "famille des Républicains", utile pour les législatives

Interrogé par ailleurs sur les élections législatives, Brice Hortefeux estime qu'il y a, parmi les candidats à la députation, "ceux qui seront utiles et ceux qui seront inutiles". "Vous aurez des députés qui seront inutiles pour notre société parce qu'on sait déjà où ils seront", insiste le Républicain. "Les Nupes seront contre" le gouvernement. "Les élus du Rassemblement national, on sait qu'ils seront systématiquement contre. On sait que les députés de la majorité présidentielle, parce que c'est dans la nature des choses, seront systématiquement pour."

Face à ces offres, Brice Hortefeux assure qu'il y aura "une famille politique, la famille des Républicains, qui elle sera utile parce qu'il n'y aura pas de sectarisme, pas d'a priori". Selon lui, si les propositions de la majorité sont "utiles à notre société, si c'est bien pour l'intérêt général, on sera pour. Et si ce n'est pas le cas, on sera contre". "Ce seront des députés utiles", martèle Brice Hortefeux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.