18h50 franceinfo, France info

Plan handicap : "Le droit au plaisir fait aussi partie d’une vie d’une personne handicapée", affirme Damien Abad

Le député Les Républicains s'est dit sur franceinfo "favorable à ce qu'on ouvre le sujet" sur l'accompagnement sexuel des personnes handicapées, que la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel souhaite légaliser.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Damien Abad, invité de franceinfo mardi 11 février 2020.
Damien Abad, invité de franceinfo mardi 11 février 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Emmanuel Macron a annoncé sa volonté de ne plus avoir aucun enfant handicapé sans solution de scolarisation à la rentrée de septembre. "Le droit à l’éducation il est pour tout le monde, et en priorité aussi pour les personnes handicapées", réagit mardi 11 février sur franceinfo Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale, député de l’Ain. "Cela nécessite beaucoup d’auxiliaires de vie scolaire, beaucoup de moyens humains et financiers", ajoute-t-il.

Le député LR de l'Ain salue les annonces du président de la République. Il assure que "les intentions sont là", mais souligne que "le problème comme toujours dans ces plans, c’est à la fois le financement, parce qu’on a besoin de moyens financiers et humains pour le mettre en œuvre".

Ce qu’on demande aujourd’hui, c’est qu’on accorde les paroles et les actes.

Damien Abad

à franceinfo

Interrogé sur l'accompagnement sexuel des personnes handicapées que la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel souhaite légaliser, Damien Abad se dit "favorable à ce qu'on ouvre le sujet". "Le droit au plaisir fait aussi partie d’une vie d’une personne handicapée", assure-t-il, appelant ainsi à ce que la France "s’inspire des expériences faites à l’étranger pour pouvoir l’appliquer".

Damien Abad, président du groupe LR à l'Assemblée nationale, réclame qu'existe "un réflexe handicap dans chaque loi", regrettant qu'en "France, il manque une culture du handicap". "Ce qu’on veut, ce n’est pas simplement une loi sur le handicap tous les vingt ans, mais qu’à chaque fois qu’il y a une loi votée au Parlement, il y ait ce réflexe handicap", précise-t-il.

Damien Abad, invité de franceinfo mardi 11 février 2020.
Damien Abad, invité de franceinfo mardi 11 février 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)