18h50 franceinfo, France info

Pass sanitaire retoqué à l’Assemblée : la députée LREM Alice Thourot "regrette" ce rejet mais salue un débat "sain"

Une courte majorité de députés ont voté contre l'instauration de ce pass mardi. Il devait permettre d'assister à de grands évènements ou de voyager en prouvant que l'on est vacciné ou testé négatif au Covid-19.

Alice Thourot, députée LREM de la Drôme, le 29 janvier 2019.
Alice Thourot, députée LREM de la Drôme, le 29 janvier 2019. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Les députés ont rejeté mardi 11 mai, en début de soirée, l’article premier du projet de loi de sortie de la crise sanitaire, qui contenait notamment l’instauration d’un "pass sanitaire", par 103 voix pour et 108 contre. "Je le regrette car ce pass doit nous permettre de retrouver les grands évènements qui nous manquent à tous", a réagi sur franceinfo la députée LREM Alice Thourot, membre de la Commission des Lois de l’Assemblée nationale.

Un "débat de société"

"La vie parlementaire est à l'image de la société française. Ce pass fait débat au sein de la société française et ça s'en ressent à l'Assemblée nationale", résume la députée, qui "regrette" ce rejet. Les députés Modem, soutien habituel de la majorité, ont voté contre à l’unanimité. "À mon sens, ce n'est vraiment pas ici un problème de majorité, mais c'est un vrai débat de société qui s'exprime à l'Assemblée nationale et je trouve ça sain", a ajouté Alice Thourot.

Quant à un possible retour du pass sanitaire, sous une autre forme, devant les députés, Alice Thourot y est "favorable", même si elle dit ne pas maîtriser "l’agenda parlementaire" : "je le souhaite parce que ça devrait nous permettre de pouvoir réorganiser les évènements et je suis pressée de pouvoir participer de nouveau à de grands événements, comme beaucoup de Français."

Alice Thourot, députée LREM de la Drôme, le 29 janvier 2019.
Alice Thourot, députée LREM de la Drôme, le 29 janvier 2019. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)