Conseil de défense consacré à l'énergie : "C'est de la fumisterie totale", selon le député RN Jean-Philippe Tanguy

écouter (8min)

Emmanuel Macron présidera un Conseil de défense consacré à l'énergie vendredi matin. Les sujets abordés seront "l'approvisionnement en gaz et en électricité en vue de l’hiver", a indiqué une source au sein de l'exécutif à franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Philippe Tanguy, député Rassemblement national de la Somme, était l'invité de franceinfo, le 30 août 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"C'est de la fumitserie totale", estime  Jean-Philippe Tanguy, député du Rassemblement national de la Somme, mardi 30 août sur franceinfo, à propos du premier Conseil de défense consacré à l'énergie que présidera Emmanuel Macron vendredi. "Le gouvernement fait de la surenchère dans les mots, lance le député RN. Ce Conseil de défense n'a pas lieu d'être puisque tout ce qui se passe était prévisible." Selon lui, "le gouvernement n'a rien fait" alors que "ça fait un an que la crise du gaz a commencé, avant la guerre en Ukraine".

"La production en berne d'EDF, le fait d'être dépendant du gaz russe, on le sait depuis des mois. Ce gouvernement, et en particulier Madame Borne, assistent à des phénomènes terribles qui frappent l'Europe et la France et ils ne font rien !"

Jean-Philippe Tanguy, député RN

à franceinfo

Jean-Philippe Tanguy regrette notamment qu'il n'y ait pas eu "d'autres arbitrages" ou "d'autres décisions urgentes" sur "l'état du parc nucléaire d'EDF". "Maintenant, ils essaient de tout mettre sur le dos de la direction d'EDF, mais la direction d'EDF, c'est l'État !"

Le député RN ne s'étonne pas que la Russie soit "hostile" après "l'embargo sur le pétrole et le gaz russe". Il déplore en revanche que "la proposition de Marine Le Pen pour faire écrouler les prix de marché par une entente de l'Europe avec les autres pays producteurs de gaz n'ait jamais été mise à l'ordre du jour".

Jean-Philippe Tanguy s'inquiète en revanche de la poursuite du bouclier énergétique, votée par les députés RN : "Ce sont les impôts des Français qui compensent le prix, mais il faudra bien rembourser un jour."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.