19h20 politique, France info

Affaire Benalla : "Nous ne sommes en guerre contre personne", affirme le sénateur Jean-Pierre Sueur

Le vice-président de la commission des Lois du Sénat et sénateur socialiste du Loiret assure que le Sénat "a fait son travail en totale indépendance". 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur était l\'invité du 19h20 politique de franceinfo, jeudi 21 mars.
Le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur était l'invité du 19h20 politique de franceinfo, jeudi 21 mars. (CAPTURE D'ECRAN / RADIO FRANCE)

"Nous ne sommes en guerre contre personne", a affirmé sur franceinfo jeudi 21 mars Jean-Pierre Sueur, après que le bureau du Sénat a demandé à la justice d'enquêter sur cinq personnes dans le cadre de l'affaire Benalla. L'instance a en effet saisi le parquet de Paris au sujet des déclarations d'Alexandre Benalla, Vincent Crase, Patrick Strzoda, Alexis Kohler et le général Lavergne devant la commission d'enquête parlementaire. "Une part significative de la vérité" a été retenu par ces personnes, a estimé le vice-président de la commission des Lois et sénateur socialiste du Loiret. 

Des contradictions entre les déclarations et les documents

Selon Jean-Pierre Sueur, la commission des Lois a écrit écrit au président du Sénat en lui joignant les déclarations des cinq personnes concernées "et des documents qui prouvent le contraire" de leurs affirmations. "Quand vous arrivez devant une Commission parlementaire vous levez la main et vous jurez de dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité. Sinon, c'est un faux témoignage." 

Par exemple, Patrick Strzoda a déclaré qu'Alexandre Benalla n'avait pas exercé de missions de sécurité. "Dans la fiche de poste, que nous avons mis quatre mois à trouver, il est mis dans ses missions : coordination de la sécurité du président de la République", a assuré Jean-Pierre Sueur. 

"J'ai cherché avec mes collégues la vérité"

Après l'annonce du Sénat, l'exécutif a dénoncé une "instrumentalisation à des fins politiques qui ne repose sur aucun fondement". De quoi agacer Jean-Pierre Sueur : "Je regrette qu'il n'y ait pas plus de sérénité de la part de ceux qui parlent aujourd'hui à ce sujet." Il déplore les attaques adressées à la commission des Lois du Sénat. "Je considère comme insulte qu'on me dise à moi rapporteur que j'ai fait de la politique. J'ai cherché avec mes collègues la vérité." Jean-Pierre Sueur a demandé "à l'exécutif et à tous ceux qui s'expriment [de respecter] l'indépendance du Parlement". Il a affirmé : "Le Sénat fait son travail en totale indépendance."

Le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur était l\'invité du 19h20 politique de franceinfo, jeudi 21 mars.
Le sénateur socialiste du Loiret Jean-Pierre Sueur était l'invité du 19h20 politique de franceinfo, jeudi 21 mars. (CAPTURE D'ECRAN / RADIO FRANCE)