Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Pierre Marcolini : "Noël représente 25 % de notre chiffre d'affaire"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Invité de Jean-Paul Chapel, lundi 18 décembre dans l'émission ":L'éco", le chef chocolatier belge, Pierre Marcolini est revenu sur l'avenir du cacao.
FRANCEINFO
Article rédigé par
Clément Coti - franceinfo
France Télévisions

Invité de Jean-Paul Chapel, lundi 18 décembre dans l'émission ":L'éco", le chef chocolatier belge, Pierre Marcolini est revenu sur l'avenir du cacao.

Le cours du cacao est à la baisse. Pour le chef chocolatier belge Pierre Marcolini, cela est mauvais pour les prochaines plantations. Sur le plateau de ":L'éco", lundi 18 décembre, il déclare : "on est à 2 500 dollars la tonne. Sur cette somme, le planteur reçoit la moitié, soit 1 250 dollars. Pour vivre de la plantation de cacao, il faudrait payer au minimum 3 500 dollars la tonne". 

"Le mouvement Bean-to-bar"

"Il y a une révolution qui est en marche, c'est le baen-to-bar, de la fève à la tablette, c'est-à-dire revenir à l'essentiel de notre métier. Donc partir de la feuille de cacao et avec un dialogue avec le planteur" poursuit-il. 

Le chocolat belge peut-il dépasser le chocolat suisse ? Il répond à la Question qui fâche : "mes racines sont belges, mais je fais un chocolat qui s'appelle Pierre Marcolini. Quand vous allez au restaurant, vous ne demandez pas si le chef cuisine français ou italien. Vous aimez la cuisine de cet individu." 

Comme à son habitude Jean-Paul Chapel finit cette interview par la musique préférée de son invité. Pierre Marcolini a choisi Le plat pays de Jacques Brel. 

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers :l'éco

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.