:l'éco, France info

Jean-Christophe Repon (CAPEB) : "+9,5 % de croissance, c'est très positif dans un contexte économique compliqué"

a revoir

Présenté parJean-Paul Chapel

Diffusé le 27/04/2021Durée : 00h7

Jean-Christophe Repon a dévoilé la note de conjoncture du premier trimestre 2021. Après une année 2020 compliquée en raison de la crise sanitaire, les chiffres sont encourageants pour les artisans qui travaillent dans le secteur du bâtiment : +9,5 % de croissance. "Nous revenons aux chiffres de 2019. C'est très positif dans un contexte économique très compliqué." Des secteurs s'en sortent mieux que d'autres. C'est le cas par exemple de la menuiserie, de l'électricité ou celui de l'agencement. "On peut parler d'effet Covid c'est-à-dire le mieux vivre à la maison. Comment mieux vivre dans son habitat alors que l'on est en télétravail ?"

Le secteur de la rénovation thermique avec la PrimeRénov' progresse. "Le début de la simplification des démarches est en bonne voie. Nous avons demandé à la ministre du Logement de nous accompagner sur la partie administrative." Pourtant, dans le texte de loi discuté actuellement au Parlement, il pourrait avoir un accompagnateur mais...pour les particuliers. "Ce n'est pas ce que nous avions demandé. Nous sommes donc d'une extrême vigilance car nous, artisans, ne voulons pas être sous-traitants de quelqu'un. On va donc essayer d'expliquer aux parlentaires et sénateurs que ce que nous souhiations, c'était être accompagnés : avoir une structure administrative externe à l'entreprise pour monter ces dossiers complexes.

Les petites entreprises du bâtiment représente 640 000 salariés. En 2020, malgré la crise, 22 000 personnes ont été embauchées. "C'est un secteur prometteur. J'espère que l'activité va continuer. Il y a des emplois de qualité et bien rémunérés. Des carrières sont possibles dans l'artisanat avec des entreprises à reprendre."

Malgré les bons résultats, la pénurie des matières premières préoccupe les artisans. "Il y a une hausse des prix qui va impacter l'activité, alerte Jean-Christphe Repon. Pour les particuliers, il y aura une difficulté à accéder au marché."

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==