Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Sur la loi de moralisation de la vie publique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Loi de moralisation de la vie publique et Affaire Ferrand
Article rédigé par
France Télévisions

Invitée de l’émission "Dimanche en politique" sur France 3 le 4 juin, Marine Le Pen s’est exprimée sur différents aspects de la loi de moralisation de la vie publique préparée par François Bayrou.

Sur le fait que la loi prévoit de créer une "banque de la démocratie" pour aider les partis politiques qui n’arrivent pas à obtenir des prêts de la part des banques, Marine Le Pen trouve que c’est "une bonne initiative". Elle critique le pouvoir des banques qui, en jouant le jeu du pouvoir, sont autant d’armes contre l’opposition : "C’est une situation scandaleuse qui nous a poussés à lancer un emprunt patriotique pour les législatives. Nous avons besoin de 10 millions d’euros."

Marine Le Pen bientôt à la disposition de la justice 

Sur l’affaire Ferrand, Marine Le Pen souligne que le ministre avait été particulièrement brutal pendant la campagne présidentielle quand il s'agissait d'attaquer ses adversaires sur ce sujet de la morale. "Or aujourd’hui, est-ce qu’il s’applique ces principes à lui-même ?  Non ! Et le président de la République et le Premier ministre le couvrent ! Voilà les espérances qu’ont fait naître En Marche et les déceptions qui en résultent", conclut la présidente du FN.

Sur les affaires qui la concerne, Marine Le Pen, qui avait refusé de se rendre à la convocation des juges pendant la présidentielle, affirme qu’elle n’attendra pas les convocations et se mettra à la disposition de la justice après la séquence électorale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Dimanche en politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.