Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Inégalités : à Londres, l'espérance de vie varie d'un quartier à l'autre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
VIDEO. A Londres, l'espérance de vie varie d'un quartier à l'autre
L'ANGLE ECO/FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Dans "L'Angle éco", une animation revient sur la façon dont l'espérance de vie des Londoniens varie d'un quartier à l'autre : plus on s'éloigne du centre et plus on meurt jeune. Extrait de l'émission  "Liberté, inégalité, fraternité".

Quand elles sont excessives, les inégalités de revenus entraînent des disparités aux plans de la santé et de la mortalité. L'équipe de "L'Angle éco" a étudié l'espérance de vie à Londres en fonction des quartiers.

Espérance de vie : jusqu'à 20 ans d'écart

Par exemple, d'une station de métro à une autre, on remarque un écart pouvant aller jusqu'à 20 ans : dans l'hypercentre, les Londoniens d'Oxford Circus, un quartier aisé, vivent en moyenne jusqu'à 96 ans quand à Vauxhall, un quartier populaire plus au sud, cette moyenne atteint seulement 78 ans. En clair, plus on s'éloigne du centre et moins on a de chance de vivre vieux. 

En France, selon l'Insee, même si les espérances de vie des diverses catégories sociales se sont stabilisées depuis vingt-cinq ans, les différences sont toujours présentes : ainsi, pour un ouvrier actuellement âgé de 35 ans et pour un cadre du même âge, l'écart atteindra 6,3 ans pour les hommes et 3 ans pour les femmes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.