L'Angle éco, France 2

VIDEO. L'Angle éco : Bye-bye China, retour en Normandie, un exemple de relocalisation

Aprés avoir basé sa production en Chine, l'entreprise Lucibel fait le choix de revenir en France pour fabriquer ses LED les plus innovantes. Le signe d'un retour des frontières et du protectionnisme ? Extrait de "l'Angle éco", diffusé sur France 2 et Francetvinfo, lundi à 23h05. 

France télévisions

Bien que l'on parle régulièrement de relocalisation, le mouvement reste timide. Pour dix emplois qui ont quitté le pays, un seul revient aujourd'hui. Cependant, certains font ce pari. Parmi ces entreprises : les vêtements Le Coq sportif, les skis Rossignol, les jouets Smoby, les chaussettes Kindy, les opticiens Atol, et Lucibel. Le fabricant de LED, qui produisait jusqu'à présent en Chine, a décidé d'installer à Barentin, dans la campagne normande, un nouveau site dédié aux dernières innovations de l'éclairage à LED et aux produits haut de gamme. L'Angle éco consacré au retour des frontières et diffusé sur France 2 et Francetvinfo, lundi 27 octobre, à partir de 23h05, a assisté aux premiers pas de cette relocalisation.

Des ouvriers chinois trop chers

Lucibel connaît une croissance à trois chiffres, est entrée en Bourse en juillet 2014 et compte 210 salariés dans le monde. Elle a choisi de rapatrier un tiers de sa production en France. Les raisons de ce retour : les délais de transport (six semaines de bateau depuis la Chine) et le salaire des ouvriers chinois. Pour 50 heures hebdomadaires, le salaire n'est que de 350 euros... mais en quatre ans, il a augmenté de 40%. 

Retour d\'éléments de la chaîne de montage de Lucibel. à Barentin (Seine-Maritime).
Retour d'éléments de la chaîne de montage de Lucibel. à Barentin (Seine-Maritime). ( FRANCE TELEVISIONS / FRANCETV INFO)