Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Otages d'Arlit au Niger : "Envoyé spécial" révèle les dessous d'une affaire d'Etat

"Envoyé spécial" diffuse une enquête qui pourrait faire éclater un scandale d'Etat. Les otages d'Arlit au Niger auraient-ils pu être relâchés beaucoup plus tôt ? Est-ce l'Elysée qui a retardé leur libération ? Deux journalistes ont-ils été exécutés par Aqmi en lien avec cette affaire ? Révélations le 26 janvier sur France 2. 

Envoyé spécial

C'est une affaire qui débute sous le mandat de Nicolas Sarkozy et se poursuit sous François Hollande. Deux présidents pour une affaire d'Etat. "Envoyé spécial" a enquêté pendant un an et rassemblé de nombreux documents confidentiels, exclusifs. 

L'histoire commence par l’enlèvement, le 16 septembre 2010, à Arlit, dans le Sahel, de sept employés du site minier d’Areva par un commando d’Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique). Les ex-otages racontent leur kidnapping en pleine nuit, comment ils se font "sortir du lit de manière assez violente" après avoir "pris un coup sur la tête" et sont embarqués en direction du Mali avant même d'avoir pu s'habiller. 

Officiellement, l’histoire s'est bien terminée. La France a récupéré le 29 octobre 2013 les quatre otages qui restaient prisonniers d'Aqmi : Daniel Larribe, Marc Féret, Pierre Legrand et Thierry Dol auront passé trois années en captivité.

Quel lien avec l'assassinat de deux journalistes de RFI ?

Le film diffusé le 26 janvier dans "Envoyé spécial" raconte une tout autre histoire. Leur souffrance a-t-elle été "utilisée pour un enjeu politique", comme le soupçonne l'un des ex-otages ? Cette captivité aurait-elle pu se terminer dix-huit mois plus tôt ? Pourquoi l'Elysée a-t-il annulé une libération possible ? Pourquoi l'Etat français a-t-il envoyé au Niger plusieurs équipes de négociateurs rivales, au risque de tout faire échouer ?

Autre question cruciale, qui débouche sur un lien insoupçonné avec une autre affaire : une partie des dizaines de millions d'euros déboursés en rançon a-t-elle été détournée ? Aqmi se serait-il vengé en assassinant deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon ? "Envoyé spécial" a découvert que l'Etat français cache certaines informations à la justice. Le magazine a enquêté pendant un an au Niger et au Mali. Certains témoins majeurs ont reçu des menaces. D'autres ont parlé…

Extrait de "Otages d’Etat", une enquête du magazine "Envoyé spécial" avec RFI et Mediapart, à voir le 26 janvier 2017.

Otages d\'Arlit au NIger
Otages d'Arlit au NIger (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)