Vidéo L'école dans la tourmente

Publié
Durée de la vidéo : 25 min
Envoyé spécial. L'école dans la tourmente
Envoyé spécial. L'école dans la tourmente Envoyé spécial. L'école dans la tourmente (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)
Article rédigé par France 2
France Télévisions
Le harcèlement scolaire est au cœur des débats depuis le suicide de Nicolas, 15 ans, le 5 septembre, et la révélation de courriers au ton menaçant envoyés à des parents par le rectorat de Versailles. Comment l'académie d'Amiens gère-t-elle ce type d'affaire ? Un reportage d'"Envoyé spécial".

Moqueries, insultes, coups, voire menaces de mort... Depuis la rentrée scolaire, une association financée par l'Education nationale en pointe sur les questions de harcèlement est submergée d'appels au secours et de demandes de conseils de parents souvent désespérés et impuissants face à la détresse de leurs enfants. Ces appels ont un point commun : un dialogue de sourds entre les parents et l'Education nationale.

Mais les moyens manquent : les psychologues de l'association parviennent à répondre à seulement un quart des sollicitations venues de toute la France, alors que le nombre d'appels a été multiplié par trois depuis que Nicolas, un lycéen de 15 ans qui avait subi du harcèlement scolaire dans son ancien établissement, s'est suicidé à Poissy (Yvelines) le 5 septembre. 

Les courriers de la honte

Des faits de nombreuses fois signalés par ses parents, qui jugeaient insuffisantes les mesures mises en place dans l'école. L'académie de Versailles avait pris le dossier en main, et le rectorat avait envoyé un courrier accusant les parents de l'adolescent de ne pas avoir une attitude "constructive et respectueuse", les menaçant même de poursuites pénales.

La révélation de ce courrier a suscité une vague d'indignation dans l'opinion publique. L'émoi collectif est devenu enjeu politique, cette lettre étant jugée par le ministre de l'Education nationale Gabriel Attal comme "une honte". Ce courrier serait loin d'être un cas isolé : sur la seule académie de Versailles, sur l'année 2022-2023, 55 lettres de ce genre auraient été envoyées à des familles, "une faute", selon Gabriel Attal.

L'académie d'Amiens a accepté de montrer aux équipes d'"Envoyé spécial" la façon dont elle gère ce type d'affaire.

Un reportage de Julien Duponchel, Laura Aguirre de Carcer, Olivier Gardette, Cyril Theophilos, Anthélia Brodin diffusé dans "Envoyé spécial" le 5 octobre 2023.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.