Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Envoyé spécial : Robert Ménard déclare la guerre aux kebabs

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Envoyé spécial. Robert Ménard déclare la guerre au kebab
KARIM BAILA / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le maire de Béziers, élu avec le soutien du Front national, veut empêcher l’ouverture de nouveaux restaurants kebabs dans le centre historique. La raison : "On est dans un pays de tradition judéo-chrétienne"…

Le maire de Béziers (Hérault) a pris des mesures anti-kebabs dans sa ville. Aujourd’hui, aucun restaurant ne peut ouvrir dans le centre historique sans son consentement. Officiellement, il s’agit de préserver le centre historique, mais très vite, ses explications semblent prendre un tour plus…identitaire : "On est un pays de tradition judéo-chrétienne, c’est difficile pour certains, mais il faut s’y faire", explique l’édile, qui n’en est pas à son premier coup d’éclat.

Et d’ajouter : "Quand il y a trop d’immigrés dans un pays, c’est trop d’immigrés. (…) Dans le domaine alimentaire, trop de kebabs, c’est trop. (...) Donc si demain de nouveaux kebabs veulent ouvrir dans le centre-ville, il y en a déjà une vingtaine, je dirais non."

Un extrait de l'enquête de Karim Baila, "Le kebab sur le grill", diffusée dans "Envoyé spécial" le 29 octobre à 20h55.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.