Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Envoyé spécial. Charvieu-Chavagneux, aux frontières de la ville

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 33 min.
Envoyé spécial. Charvieu-Chavagneux : aux frontières de la ville
FRANCE 2 / WANDRILLE LANOS
Article rédigé par
France Télévisions

Le conseil municipal de cette bourgade de l'Isère a accepté d'accueillir des réfugiés syriens, mais seulement des chrétiens. D’où vient cette crainte vis-à-vis des réfugiés musulmans ?

En septembre 2015, la France entend parler d’une petite commune dans le nord de l’Isère : Charvieu-Chavagneux. A l’unanimité, son conseil municipal a voté une délibération pour accepter d’accueillir une famille de réfugiés syriens… à condition qu’elle soit chrétienne. D’où vient cette crainte vis-à-vis des réfugiés musulmans ?

Parole décomplexée, parole blessée

Une équipe d’"Envoyé spécial" est partie à la rencontre des habitants de Charvieu et de leur maire, Gérard Dézempte, au pouvoir depuis 1983. Nous avons découvert une ville divisée, où les communautés ne se parlent presque plus. Nous avons recueilli une parole décomplexée, extrême, tranchée, qui voit dans l’islam une religion incompatible avec les valeurs de la République. Et puis de l’autre côté, la parole blessée d’une communauté qui se sent laissée pour compte. Pourtant, il y a quarante ans, plus de vingt nationalités différentes vivaient paisiblement à Charvieu. Que s’est-il passé ? Plongée dans une France en souffrance, qui a oublié la fraternité.

Un reportage de Wandrille Lanos et Julien Nourry.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Envoyé spécial

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.