Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Ces faux jihadistes français qui parodient les soldats de Daech

Dans cet extrait de l’émission "Envoyé spécial" diffusée le jeudi 5 mars, la journaliste Elise Le Guevel a rencontré un "faux jihadiste" français. Son but : combattre l’embrigadement sur internet.

ELISE LE GUEVEL / FRANCE 2

Il se fait appeler Abou Jean-René Al Faransi (le Français), en référence au chef du groupe islamique Abou Bakr Al-Baghdadi (le Bagdadi). En septembre dernier, il crée un faux compte Twitter avec une fausse photo. Dans la description, on peut lire ce message : "Vené au Sham [en Syrie], les autre, mourer de votre rage." Il réutilise les vocables de ses ennemis pour mieux s’en moquer, en ajoutant des fautes à chaque mot pour – selon lui – "être plus crédible" et coller aux messages des vrais jihadistes sur les réseaux sociaux.

"Leur répondre par la dérision, c’est leur poser problème"

Son combat, il le mène seul, mais il est convaincu de la nécessité de son action. Il souhaite ainsi "montrer qu’on n’a pas peur face aux menaces, parce qu’ils [les jihadistes] passent leur temps sur Twitter à proférer des menaces de mort à l’encontre du monde entier". Pour lui, aucun doute : "Leur répondre par la dérision, c’est leur poser problème", dit-il, visage caché.

Au-delà de la caricature et de la parodie, Abou Jean-René estime qu’il fait un travail d’infiltration à son propre compte. "ll s’agit de pourrir leur propagande par tous les moyens. L’idée, c’était de les faire réfléchir." Son prochain projet : détourner des vidéos officielles de Daech.

En France, ils sont une cinquantaine à détourner les images et slogans jihadistes. Certains simplement pour en rire, d’autres – comme ce jeune homme – pour mener un combat contre la radicalisation sur internet.

(CAPTURE ÉCRAN FRANCE 2 / FRANCETV INFO)