Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Envoyé spécial le samedi. Le renouveau des métiers d'art

Publié
Durée de la vidéo : 28 min.
VIDEO. Envoyé spécial le samedi. Le renouveau des métiers d'art

Sachant mêler tradition et innovation, les artisans d’art français ont réussi à faire revivre le symbole de la France à l’étranger. Extrait d’"Envoyé spécial le samedi" du 16 janvier.

Longtemps considéré comme une filière sans avenir, l’artisanat d’excellence connaît une véritable renaissance. Son savoir-faire est reconnu dans le monde entier. Les écoles spécialisées séduisent de plus en plus d’étudiants, qui souhaitent faire de leur passion leur métier. Mais les jeunes générations ne sont pas les seules à être attirées par ces professions. Des trentenaires et des quadras sont prêts à tout quitter pour se lancer dans le monde de la belle ouvrage.

L'artisanat, première entreprise de France ?

De nombreux Français renoncent à l’argent et à la sécurité pour vivre de leur passion. Certains renoncent à une carrière toute tracée pour tout reprendre à zéro. "Je ne me voyais pas revenir dans un bureau et refaire quelque chose qui ne soit pas en lien avec la création", témoigne l’un d’eux. L’artisanat français connaît un second souffle, notamment au-delà des frontières de l’Hexagone.

Les créateurs n’hésitent pas à partir à la conquête de nouveaux marchés, où la French Touch est très appréciée. "A New-York, d’une certaine manière, ils nous connaissent mieux qu’à Paris", confie un artisan. Aux Emirats, un entrepreneur soutient que les Français "sont les premiers" sur ce marché. Cette bonne image à l’international se traduit par un poids économique croissant. A l’heure de la mondialisation, les affaires vont bon train pour une filière que l’on croyait dans l’impasse. Un savoir-faire et un prestige qui s’arrachent et des métiers minutieux qui font rêver.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Envoyé spécial le samedi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.