Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Complément d'enquête. Un an de prison pour avoir crié "Daech, Daech !"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Complément d'enquête. Un an de prison pour avoir crié "Daech, Daech !"

Même ivre, ne vous avisez pas de crier "Daech !" dans la rue ! Ce "délit d'apologie du terrorisme" assorti d'"ivresse sur la voie publique" peut vous valoir un an de prison. C'est l'histoire de Youssef, racontée par son avocat à "Complément d'enquête".

Dès qu'il est question de Daech, la justice ne plaisante pas avec les provocateurs – ni même avec les passants alcoolisés. Youssef, un habitant de la tranquille petite ville de Mende, en Lozère, en a fait les frais. Extrait de "Délit de propagande", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" du 15 octobre 2015.

La soirée commence au bar du Commerce. Quelques bières et une demi-bouteille de whisky plus tard, Youssef, 27 ans, se met à errer dans les rues de Mende. A 1h30 du matin, totalement ivre, il se retrouve torse nu dans la rue. Par malchance, il croise une patrouille de police...

Apologie du terrorisme pour deux mots adressés à trois personnes ?

Youssef se cache alors derrière un petit muret, raconte son avocat, et mime un tir avec ses doigts, tout en insultant les policiers. Et surtout, "il crie 'Daech, Daech !' deux fois, sans aucun autre commentaire". Pas d'apologie donc, pour le magistrat – d'autant qu'à cette heure-là, à Mende, tout le monde dort.

Jugé en comparution immédiate, Youssef, avec ses antécédents de conduite en état d'ivresse, écope d'un an de prison ferme. Cette histoire pourrait faire sourire, mais dans sa cellule, ce Marocain qui vit en France depuis l'âge de 12 ans est désespéré. Il n'a pas la nationalité française ; sa condamnation lui vaut sept ans d'interdiction du territoire. Dans une lettre, il dit sa peur d'être expulsé au Maroc.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.