Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. Prescription : le temps fait bien les choses

Dix ans après les faits, les crimes restent impunis même si les coupables sont finalement découverts, c'est la loi. Le principe de la prescription est parfois difficile à admettre pour les victimes qu'a rencontrées "Complément d'enquête".

Quand des criminels sont laissés en liberté sous couvert de prescription, c'est le code pénal qui se retrouve au banc des accusés. Dix ans après les faits, les crimes restent impunis même si les coupables sont finalement découverts, c'est la loi. 

Ce principe du droit français inscrit dans le code pénal depuis Napoléon se trouve controversé deux siècles après sa mise en œuvre. Dans les affaires de viol sur mineurs ou de terrorisme, les délais de prescription ont été allongés (respectivement jusqu'à vingt et trente ans). Sans compter que les progrès de la science peuvent permettre d'identifier des coupables des décennies après leur crime. 

Derrière les débats juridiques, il y a des vies brisées. Faute d'avoir pu porter plainte à temps, certaines victimes voient ainsi parfois leurs agresseurs vivre tranquillement à côté de chez elles... Ce reportage vous propose trois témoignages.  

"Prescription : le temps fait bien les choses", un reportage de Nathalie Sapena, Alexis Jacquet et Alice Panouillot.