Complément d'enquête, France 2

VIDEO. "Complément d'enquête" : la panne de réveil (des consciences) de Nicolas Hulot

À quelques semaines de la conférence Paris Climat, où en est "l'envoyé spécial pour la planète" de François Hollande ? Et d'ailleurs, qui est vraiment monsieur Hulot ? Comme son homonyme de cinéma, il lui arrive d'être distrait... Extrait en forme de clin d'œil d'un portrait à voir dans "Complément d'enquête" ce jeudi 10 septembre.

Petit "bug" ce matin du 21 juillet 2015 sur Europe 1 : "Nicolas Hulot devait être notre invité pour cette Interview vérité mais..." Personne à l'antenne ! C'était pourtant sa journée. Voilà des mois qu'il prépare ce grand rendez-vous : le Sommet des consciences. À Paris, il a convié des représentants du monde entier pour tirer la sonnette d'alarme sur le climat. 

Kofi Annan, l'ex-secrétaire général des Nations unies, patiente sur le perron, et le président Hollande est attendu d'un instant à l'autre... mais toujours pas de monsieur Hulot. Enfin, il débarque en courant. Après une heure et demie de retard, due à... un petit problème technique. Celui qui veut réveiller les consciences... ne s'est tout simplement pas réveillé ! "Je me réveille par téléphone", explique le retardataire un peu confus. "Et mon téléphone est tombé en panne. Personne ne pouvait me joindre !"

Après ce petit contretemps, un discours sur l'amour

Nicolas Hulot est quand même arrivé à temps pour saluer son ami le prince de Monaco et Ségolène Royal, la ministre de l'Écologie et de l'Environnement.

À cinq mois de la COP21, les élites religieuses et politiques de la planète sont réunies pour une grand-messe climatique. Et dans l'hémicycle, Nicolas Hulot ose un discours... sur l'amour. Après les applaudissements, quelques questions – à Laurent Fabius, par exemple. Tout cela ne sent-il pas un peu les bons sentiments, la bonne conscience – celle du président, du monde, du gouvernement ? Le ministre des Affaires étrangères a alors ce mot : "Une bonne conscience, c'est aussi une conscience qui réussit."