Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Complément d'enquête. La face cachée de Michel-Edouard Leclerc

Michel-Edouard Leclerc, patron préféré des Français et brillant communicant, se targue d'offrir les prix les plus bas. Mais à quel... prix ? En 2014, plusieurs de ses magasins étaient saccagés par des éleveurs furieux. Extrait du portrait de "M.E.L" par "Complément d'enquête".

Le sympathique patron des enseignes Leclerc se dépeint volontiers comme un philanthrope, mais il ne compte pas que des amis. Le hors-série de "Complément d'enquête" qui fait son portrait donne la parole à quelques-uns de ses détracteurs.

Parmi eux, les éleveurs. A force de tirer les prix vers le bas (- 6% en un an), la grande distribution les "assassine". En 2014, ils décident d'actions coup de poing : envahir des hypermarchés. Chez Leclerc, en Ile-de-France, ils sont accueillis par des CRS, cachés dans les réserves par ce patron qui, dans sa jeunesse, avait occupé les locaux de Shell...

La loi du plus fort

Pourquoi ont-ils choisi un hypermarché Leclerc ? "Pour son nom, qui symbolise la gentillesse, l''honnêteté, la bonté – alors que ce n'est pas ça", répond Jean-Pierre Fleury. Le président de la Fédération nationale bovine, éleveur de charolais dans le Morvan, en veut beaucoup à ce "redoutable négociateur qui n'a aucun état d'âme, ni aucune pitié pour les PME et les PMI, et encore moins pour les producteurs. On voulait dénoncer cette face cachée".

Derrière le patron préféré des Français se cache, selon Jean-Pierre Fleury, une forêt d'acheteurs impitoyables, "qui ne regardent pas les conditions de qualité ni les coûts de production. Ils ne regardent que le prix qui permettra de dégager une marge. L'omerta règne, c'est la loi du plus fort".

Sur Twitter aussi, "M.E.L." a ses admirateurs et ses détracteurs :

Extrait de "L'insaisissable monsieur Leclerc", un document de "Complément d'enquête".