Vidéo Quand les femmes ont revendiqué leur indépendance avec le French cancan

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
VIDEO. Quand les femmes ont revendiqué leur indépendance avec le French cancan
Article rédigé par
France Télévisions

L’un des symboles de l’Hexagone à travers le monde a bousculé bien des codes sociaux à une époque où les femmes ne pouvaient pas danser en toute liberté… Extrait du magazine "20h30 le samedi" diffusé le 6 février 2021, juste après le journal de France 2.

Des femmes qui dansent en toute liberté au XIXe siècle, cela va s’appeler le French cancan. Et pour l’époque, c’est révolutionnaire, voire contestataire : "Le cancan, c’est un torrent d’énergie. Par exemple, le fait de lever les bras… Mais attendez madame, on ne lève pas les bras, on doit les garder le long du corps. Courir ? Mais ça, on ne peut pas l’accepter à cette époque…" dit l’historienne et chorégraphe Nadège Maruta au magazine "20h30 le samedi" (replay).

L’Etat interdit alors le cancan en 1831 et envoie les policiers arrêter toutes celles qui oseraient danser seules : "Ce n’est pas seulement un pas de danse, c’est le fait qu’elles osent danser seules sans être guidées par un homme. Avec ça, les femmes revendiquent leur indépendance. C’est indécent pour une femme de se mettre sur un pied d’égalité avec un homme", précise-t-elle. Mais il est trop tard pour stopper ce vent de liberté…

L’Etat abdique... et le French cancan est autorisé

Les bals se multiplient et chacun promet son cancan. Les femmes osent de plus en plus et prennent leur place. "Cela a aiguisé la curiosité et tout le monde a voulu voir ces scandaleuses, ces audacieuses", rappelle Nadège Maruta. Les stars de l’époque sont les lavandières de Montmartre qui trouvent dans le cancan une façon de gagner leur vie. Ainsi, La Goulue, La Môme fromage, Grille d’égout… qui portent des noms provoquants pour une danse de plus en plus révoltée.

Mathilde Tutiaux, danseuse au Moulin Rouge, à Paris, est pleine d’admiration pour ces femmes : "Leurs jambes, leur corps étaient leur seule arme et c’est ce qui fait que c’était très provoquant, très révolutionnaire et surtout très avant-gardiste. Je ne sais pas si j’aurais eu ce courage-là à l’époque. Il faut quand même oser envoyer tout valser et dire 'moi, j’assume, je suis une femme, je veux être indépendante'. Elles étaient très courageuses." Finalement, l’Etat abdique et le French cancan est autorisé…

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.