20h30 le samedi, France 2

"20h30 le samedi". Pionnières et pionniers

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 26/10/2019Durée : 00h24

Le magazine "20h30 le samedi" (Twitter), présenté en direct par Thomas Sotto juste après le journal de 20 heures sur France 2, raconte un moment inédit dans la vie d’une personnalité, les coulisses d’un événement ou d’un lieu appartenant à l'histoire collective. Des reportages qui dévoilent "la petite histoire dans la grande", à feuilleter comme un album de famille. Ce nouveau numéro de la deuxième saison de "20h30 le samedi" revient sur une photo qui a marqué l’histoire : la première fois qu’une femme s’est inscrite à un marathon et la violente réaction de l’organisateur de la course...

Le jour où > Une femme s’inscrit officiellement à un marathon
C'était une époque où les femmes n’étaient pas autorisées à participer à des courses de marathon… La première à avoir tenté de faire bouger les lignes est l'Américaine Kathrine Switzer. Quand elle s’est inscrite au marathon de Boston en 1967, elle n’imaginait pas que l’organisateur de la course lui-même allait venir sur la piste et l’agresser. Un photographe immortalise cette scène et Kathrine Switzer devient un symbole. Et aujourd’hui, elle court toujours… "20h30 le samedi" est allé à sa rencontre.

Et aussi, un combat et un exploit

Et aujourd’hui > Benoît Beaufils, le champion de natation synchronisée
Les hommes n’ont le droit de participer aux Championnats du monde de natation synchronisée que depuis 2015. Et encore, uniquement en duo avec une femme ! Benoît Beaufils a su très jeune qu’il voulait pratiquer ce sport et participer à des compétitions. Comme ses résultats n'étaient pas pris au sérieux, il a décidé de partir aux Etats-Unis. Lorsque les Championnats du monde s’ouvrent enfin aux hommes, la France rappelle Benoît. Mais la natation synchronisée mène à tout : il est devenu acrobate à Las Vegas et doublure pour le film Le Grand Bain

Le bonus > Certains disent que traverser la Manche à la nage est aussi difficile que de grimper l’Everest… Le  17 septembre 2019, l’Américaine Sarah Thomas a battu un record en la traversant quatre fois d'affilée, soit 54 kilomètres sans dormir en plus de trois jours. Une prouesse d’autant plus remarquable qu'elle était en rémission d’un cancer il y a un an.

data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==