Vidéo "J'ai envie de faire briller son étoile encore et toujours" : la compagne de Patrick Dupond avec qui elle a ouvert une école de danse à Bordeaux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
VIDEO. "J'ai envie de faire briller son étoile encore et toujours" : la compagne de Patrick Dupond avec qui elle a ouvert une école de danse à Bordeaux
Article rédigé par
France Télévisions

La chorégraphe Leïla Da Rocha l’a aidé à reprendre pied après l’accident de voiture en 2000 qui avait brisé le corps de l’ex-danseur étoile, disparu le 5 mars 2021. Ensemble, ils ont ouvert un lieu pour transmettre aux jeunes… Extrait du magazine "13H15 le samedi" du 13 mars 2021.

"Certains sont quasi prêts à s’envoler, on le sait, mais pas encore… Tout juste, tout juste. C’est vraiment comme les oisillons et le nid. Ils sont encore dans le nid. Ils battent des ailes, mais il faut encore un peu de temps. Ils ont encore besoin qu’on leur apporte de la  nourriture, donc, c’est ce qu’on fait", disait au magazine "13h15 le samedi" l’ancien danseur étoile Patrick Dupond, disparu le 5 mars 2021, à l’âge de 61 ans, en parlant de ses élèves de l’école de danse qu’il a fondée à Bordeaux avec sa compagne Leïla Da Rocha.

L’ex-maître de ballet de l’Opéra national de Paris (1990-1994), qui avait de nombreux projets en tête pour ces jeunes, s’est éteint avec la chorégraphe à ses côtés : "Il aimait transmettre et enseigner. Sa méthode était simple : c’était le naturel, être soi-même dans un studio pour transmettre. C’est pour ça que je suis là aujourd’hui. J’ai envie de continuer cela et de faire briller son étoile encore et toujours", confie celle qui l’a aidé à reprendre sa carrière de danseur quelques années après son terrible accident de voiture, en 2000, qui a brisé son corps : 134 fractures, deux ans sous morphine, des mois de rééducation...

"Tes envols qui semblaient ne jamais finir"

Aurélie Dupont, actuelle directrice de la danse de l’Opéra de Paris, lui rend hommage lors de ses obsèques en l’église Sain-Roch, à Paris : "Quitter Patrick a toujours été le plus dur. Tout en insolence, toujours intégralement généreux, constamment exigeant, on apprenait tout, à danser et à vivre, en essayant de le suivre." L’ancienne danseuse étoile et chorégraphe Marie-Claude Pietragalla également présente : "Nous garderons précieusement en mémoire tes envols qui semblaient ne jamais finir, tes pirouettes offertes comme des cadeaux, ta présence magnétique et espiègle, ta joie de danser qui était une joie de vivre."

"On est tous fiers de pouvoir dire qu’on a travaillé avec lui et appris à ses côtés, dit Léandre, l’un des jeunes de son école internationale de danse. Il a su créer un lien unique avec chaque élève". Vanessa, qui a quitté à douze ans la Nouvelle-Calédonie pour bénéficier de son enseignement dans l’Hexagone, ajoute : "C’est un immense honneur de l’avoir connu et d’avoir dansé à ses côtés, d’en apprendre chaque jour sur lui en tant qu’artiste, mais aussi en tant que personne. Merci…" 

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.