Vidéo "C'est comme dans une séparation, ça fait aussi mal. On a le cœur brisé" : le dernier jour de Céline à l'usine Bridgestone de Béthune

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
VIDEO. "C'est comme dans une séparation, ça fait aussi mal. On a le cœur brisé" : le dernier jour de Céline à l'usine Bridgestone de Béthune
Article rédigé par
France Télévisions

Elle espérait faire toute sa carrière chez l’équipementier automobile qui vient de fermer les portes de son site dans le Pas-de-Calais. Ce jour-là, la mécanicienne passe une ultime fois le portique du fabricant japonais de pneus… Extrait du magazine "13h15 le dimanche" du 2 mai 2021.

L’usine Bridgestone de Béthune, dans le Pas-de-Calais, a fermé définitivement ses portes le 30 avril 2021. Sur la route pour embaucher une ultime fois dans l’entreprise qu’elle avait intégrée en 2008, Céline se souvient de son premier jour : "J’étais en vélo et il faisait frais. Ce jour-là, c’était l’appréhension du premier jour et aujourd’hui c’est l’appréhension du dernier jour", dit-elle la gorge nouée au magazine "13h15 le dimanche" (replay).

"Ce n’est pas la même façon de vivre les choses, mais bon, tout a une fin, comme on dit. Ce n’est pas nous qui l’avons choisi, on a choisi pour nous [son mari Jérôme, entré comme intérimaire en 2003 et embauché en 2005, subit le même sort]. C’est comme dans une séparation, ça fait aussi mal. On a le cœur brisé", confie la jeune femme, mère de deux enfants, qui comptait faire sa carrière chez l’équipementier automobile japonais.

"J’ai l’impression que je vais revenir lundi"

A la fin de cette journée de travail qui clôt soixante années d’existence de l’usine du fabricant de pneus, l’un des principaux employeurs de la région, Céline passe le portique : "Ça y est, c’est fini… J’ai l’impression que je vais revenir lundi. J’ai même remis mon cadenas sur mon casier. J’ai dû aller le retirer car je me suis dit : 'Ah non, je ne reviens pas lundi, donc, il faut le retirer…'"

"Tout se mélange dans la tête. Il y a toutes les années qui défilent… Et puis, le doute qui persiste sur l’avenir. Là, je suis triste, je n’ai plus de mots. J’en ai tellement dit que je n’ai plus de mots. Voilà…" dit Céline au bord des larmes. Elle va désormais enchaîner une formation dans le secteur informatique et Jérôme va apprendre à conduire les engins de chantier.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.