Université de Montpellier : des étudiants violemment attaqués

Dans la nuit du 22 au 23 mars à la faculté de Droit de Montpellier (Hérault), des étudiants occupant les locaux ont été agressés par une douzaine d'hommes cagoulés. Plusieurs sont hospitalisés.

France 3

L’intervention est violente. Les images sont filmées par les étudiants eux-mêmes. Des hommes cagoulés visiblement armés de bâtons s’en prennent aux occupants de la faculté de Droit de Montpellier (Hérault). La scène s’est passée peu après minuit, vendredi 23 mars.

Plusieurs étudiants sont blessés. Choqués, ils racontent : "une copine à moi s’est fait fracasser au sol, témoigne Lenna, étudiante en classe préparatoire littéraire. On a dû la traîner jusque sur le parvis. L’administration lui a refermé la grille sur les jambes. Elle était en sang dans mes bras."

La faculté toujours sous surveillance policière

L’occupation avait commencé quelques heures plus tôt dans une ambiance bon enfant. Tous sont mobilisés contre la nouvelle loi qui prévoit la sélection à l’entrée de l’université. Mais alors que certains s’apprêtent à passer la nuit-là, d’autres refusent le blocage. "Je ne suis pas pour le blocage des amphithéâtres, explique Déborah Abelhan, étudiante en master 1 droit de la santé. En tant qu’étudiante, je veux pouvoir aller en cours."

Le doyen de la faculté affirme avoir appelé la police dans l’après-midi pour évacuer l’amphithéâtre. Accusé par certains étudiants d’avoir laissé entrer les agresseurs, Philippe Petel s’en défend. La faculté de Droit est toujours sous surveillance policière.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
(AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)