Michel Fourniret : le tueur en série avoue deux nouveaux meurtres

Le tueur en série a avoué deux nouveaux crimes selon les avocats des parties civiles. Jusque-là, il avait toujours nié sa toute implication dans la mort de deux jeunes filles tuées dans l'Yonne.

Condamné à la perpétuité en 2008 pour les meurtres de sept jeunes filles, Michel Fourniret vient de reconnaitre deux nouveaux actes. Depuis la semaine dernière, le tueur en série a été auditionné cinq fois par le juge d'instruction. Mais dans le cabinet du magistrat parisien, s'est joué un nouveau rebondissement dans l'affaire de celui que l'on surnomme "l'ogre des Ardennes".

Volte-face

Trente ans après les meurtres de deux jeunes filles, il reconnaît avoir tué Marie-Angèle Domece et Joanna Parrish, comme le confirme l'avocate d'une des parties civile. "Il a avoué les faits avec ses mots, en réitérant ses aveux à plusieurs reprises".

En 1988, Marie-Angèle Domece, jeune handicapée de 19 ans, disparaît dans un village de l'Yonne. Son corps n'a jamais été retrouvé alors que celui de Johanna Parrish est retrouvé deux ans plus tard, à une vingtaine de kilomètres de la commune. Cette Britannique, alors âgée de 21 ans, a été violée et battue à mort. En 2005, Monique Olivier, l'épouse de Michel Fourniret, reconnaît avoir assisté aux meurtres de ces jeunes femmes. Son mari, lui, avait jusque-là toujours nié les faits.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Fourniret arrive au palais de justice de Charleville-Meziere (Ardennes), le 29 mai 2008.
Michel Fourniret arrive au palais de justice de Charleville-Meziere (Ardennes), le 29 mai 2008. (ALAIN JULIEN / AFP)