Attaque terroriste de Trèbes : un gendarme héroïque

Parmi les blessés graves de l’attaque de Trèbes (Aude), Arnaud Beltrame, un officier de gendarmerie qui s’est substitué volontairement à un otage.

France 3

Alors qu'il se trouvait à l'extérieur du Super U avec ses hommes, le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame âgé de 45 ans a volontairement échangé sa place avec l'un des otages coincé à l'intérieur, utilisé par le terroriste comme bouclier humain, afin de le libérer.

"L’officier de gendarmerie est ce soir (vendredi 23 mars) l’honneur de tout un pays a tenu a rappelé le président Emmanuel Macron", rapporte le journaliste Lionel Feuerstein en duplex de Trèbes (Aude) dans le Soir 3.

Un ancien membre du GIGN

"Cet homme de 45 ans, ce lieutenant-colonel s’est livré de lui-même au ravisseur en échange de la libération d’une otage, rappelle le journaliste. Il a été gravement blessé par l’assaillant durant l’assaut final. Transporté aux urgences, opéré. Il est ce soir (vendredi 23 mars) dans un état très critique".

Et le journaliste d’ajouter : "Cet ancien membre du GIGN, chef du groupement de la Manche, avait pourtant participé en décembre dernier à un exercice similaire d’attaque terroriste qui se situait justement dans un supermarché dans la région. Alors ce soir (vendredi 23 mars), les autorités sont unanimes pour saluer le courage et l’héroïsme de cet officier de gendarmerie."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, grièvement blessé dans les attaques de Trèbes (Aude) et décédé le 24 mars 2018, est ici photographié le 13 décembre 2017. 
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, grièvement blessé dans les attaques de Trèbes (Aude) et décédé le 24 mars 2018, est ici photographié le 13 décembre 2017.  (MAXPPP)