Les Pennes-Mirabeau : un an plus tard

Les incendies qui sévissent actuellement rappellent de très mauvais souvenirs. L’été dernier, en août, plus de 3 000 hectares avaient été dévastés par les flammes dans le secteur des Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône).

France 3
Le paysage porte encore les stigmates de cette nuit de cauchemar. Au centre équestre de Vitrolles (Bouches-du-Rhône), les 80 chevaux et cavaliers sont toujours là. Mais à quelques pas, les ravages du feu sont encore visibles. Le 10 août 2016, un gigantesque incendie ravageait les écuries. Presque un an plus tard, la douleur est toujours aussi vive.

Une vie de travail ravagée

"C’est de l’émotion, ça va être compliqué d’en parler. Je parle aussi au nom de mon père qui aujourd’hui ne peut pas être là parce que c’est encore trop dur. C’est toute une vie de travail pour lui partie en fumée", confie Eva Jouve, cogérante du centre équestre. Aujourd’hui, beaucoup reste encore à reconstruire.
Le JT
Les autres sujets du JT
Un pompier sur les lieux d\'un incendie à Saint-Jean-d\'Illiac, en Gironde, le 25 juillet 2015. 
Un pompier sur les lieux d'un incendie à Saint-Jean-d'Illiac, en Gironde, le 25 juillet 2015.  (MEHDI FEDOUACH / AFP)