Consommation : que va changer le décret sur l'origine de la viande ?

Publié Mis à jour
Consommation : que va changer le décret sur l'origine de la viande ?
FRANCE 3
Article rédigé par
J.Benzina - France 3
France Télévisions

L'origine de toutes les viandes devra être mentionnée dans la restauration collective à partir du 1er mars, comme l'explique la journaliste Jihane Benzina, jeudi 27 janvier sur le plateau du 19/20.

Que ce soit le porc, la volaille, le mouton ou l'agneau : il faudra désormais indiquer leur provenance dans ce qu'on appelle la restauration hors foyer, "c'est-à-dire les cantines scolaires, la restauration d'entreprise, hôpitaux ou restaurants", explique la journaliste Jihane Benzina. L'étiquette devra mentionner le pays d'élevage et d'abatage mais aussi "s'il s'agit de viande fraîche, réfrigérée, surgelée ou congelée", poursuit-elle. Cette transparence était notamment demandée par les parents des élèves dans les cantines, où 50% de la viande est importée. Plus globalement, dans la restauration hors foyer, seuls 20% à 40% de la volaille vient de France.

Qualité et législation 

L'enjeu est de soutenir la filière française mais il y a également un enjeu de qualité. Le ministère de l'Agriculture met en avant des qualités nutritionnelles différentes selon l'origine de la viande. Il y a aussi un problème de législation : "certains produits comme les antibiotiques de croissance sont interdits en France depuis 2006 mais ce n'est pas le cas dans certains pays hors Union européenne", conclut Jihane Benzina.

Parmi nos Sources

- Service de presse du ministère de l’Agriculture

- Anvol interpro volailles

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.