Conditions de travail : remise en cause du temps de repos des gendarmes

Dans son discours sur la sécurité prononcé le mercredi 18 octobre, Emmanuel Macron a envisagé la remise en cause d'une directive européenne sur le temps de travail des gendarmes.

France 3

Il n'a pas échappé aux gendarmes une phrase sur leur temps de repos prononcée lors du discours d'Emmanuel Macron sur la sécurité ce mercredi 18 octobre. "Ma détermination est complète pour qu'aussi bien la gendarmerie que le ministère des Armées ne soient pas concernés par la directive bien connue", a déclaré le président de la République.

Les policiers s'inquiètent aussi

Cette directive européenne de 2003 prévoit que "tout travailleur bénéficie, au cours de chaque période de vingt-quatre heures, d'une période minimale de repos de onze heures consécutives". Très sollicités, les policiers s'inquiètent à leur tour : ils sont en pleine négociation pour obtenir le même temps de repos. Interrogé sur le sujet, le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb n'a pour l'instant pas souhaité se prononcer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors de son discours sur la sécurité, à l\'Elysée, mercredi 18 octobre 2017. 
Emmanuel Macron lors de son discours sur la sécurité, à l'Elysée, mercredi 18 octobre 2017.  (AFP)