Gendarmes : l'annonce de Macron qui va réduire leur temps de repos

Le président de la République souhaite supprimer un avantage qu'ils ont récemment acquis en matière de temps de repos. 

FRANCE 2

C'est une petite phrase au milieu du discours d'Emmanuel Macron sur la sécurité intérieure qui pourrait changer le quotidien des gendarmes et des militaires. "Ma détermination est complète pour qu'aussi bien la gendarmerie que le ministère des Armées ne soient pas concernés par la directive bien connue", a déclaré le chef de l'État. Cette directive européenne date de 2003 et impose que tous les travailleurs bénéficient d'une "période minimale de repos de 11 heures consécutives au cours de chaque période de 24 heures".

Les associations professionnelles inquiètes

Depuis un an, les gendarmes s'étaient mis en conformité avec cette directive et s'ils n'arrivaient pas à prendre 11 heures de repos consécutives dans la même journée, ils bénéficiaient d'une période de récupération. Un an après, vont-ils à nouveau devoir réorganiser leur temps de travail et perdre d'éventuelles heures de repos ? C'est ce qui préoccupe les associations professionnelles. Aux demandes de questions complémentaires, Gérard Collomb a préféré botter en touche ce jeudi 19 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron le 18 octobre devant des policiers et gendarmes à l\'Elysée.
Emmanuel Macron le 18 octobre devant des policiers et gendarmes à l'Elysée. (PHILIPPE WOJAZER / AFP)