Aveyron : grande victoire pour les couteaux de Laguiole

Laguiole est une marque de couteau, mais d'abord le nom d'une commune de l'Aveyron qui a obtenu gain de cause devant la Cour de cassation. Désormais, les produits fabriqués ailleurs n'auront plus le droit de porter leur nom.

FRANCE 3

Laguiole (Aveyron), le village est connu dans le monde entier pour ses couteaux paysans depuis deux siècles. Il y a deux ans pourtant, les villageois démontent le panneau de leur commune, car on leur a volé leur nom. N’importe qui, y compris en Chine, peut fabriquer et vendre des couteaux Laguiole. La Cour de cassation vient de leur rendre raison : il y avait bien un risque d'erreur pour lel consommateur. "L'économie de Laguiole et de ce territoire se fait autour de produits identitaires. On a démontré que le fait qu'il y ait tromperie nuisait à l'image de ces produits identitaires", explique la maire de Laguiole Vincent Alazard.

Les couteliers gagnent une première manche

L'affaire commence il y a vingt ans. Un industriel malin dépose la marque Laguiole pour désigner des couteaux, mais aussi des briquets, des lunettes, des chaises et même des barbecues. Condamné pour contrefaçon, il obtient gain de cause en appel, la cour d'appel estimant qu'un "Laguiole" est devenu un terme générique pour désigner un couteau. Après des années de combat, les couteliers viennent de gagner une première manche vers l'exclusivité de leur nom. Il y a urgence : 95% des couteaux portant le nom de Laguiole sont fabriqués ailleurs qu'en Aveyron.

Le JT
Les autres sujets du JT
22 août 2006 à Laguiole (Aveyron), de deux \"vrais\" couteaux Laguiole (G) exposés près de quelques faux fabriqués en Chine et au Pakistan. Sur la lame effilée est inscrit \"Laguiole garantie\". 
22 août 2006 à Laguiole (Aveyron), de deux "vrais" couteaux Laguiole (G) exposés près de quelques faux fabriqués en Chine et au Pakistan. Sur la lame effilée est inscrit "Laguiole garantie".  (ERIC CABANIS / AFP)