VIDEO. Des parlementaires en délicatesse avec le fisc

Selon une information publiée mercredi 22 octobre par le "Canard Enchaîné", une soixantaine de députés ou sénateurs français seraient dans le collimateur de l'administration fiscale. En cause : leurs déclarations de patrimoine, désormais obligatoires.

France 2


"Cela va du contentieux classique à la tricherie franche et massive", affirme une source à l'hebdomadaire. Depuis cette année, les parlementaires français sont obligés de fournir une déclaration de patrimoine. Or, après examen, il y aurait une soixantaine de cas litigieux selon le "Canard Enchaîné". Certains tenteraient donc de tromper l'administration, "et pas qu'un peu", révèle un haut fonctionnaire à l'hebdomadaire. Le fisc leur demande de se mettre en règle, et d'ici la fin de l'année, il ne devrait rester qu'une poignée de fraudeurs, explique Antoine Delcourt de France 2.

Plus grave que l'affaire Thévenoud ?

"Comparativement, Thévenoud, ce n'était rien", ajoute la source citée par le "Canard Enchaîné". L'ex-secrétaire d'Etat au Commerce extérieur avait dû quitter le gouvernement après avoir "oublié" de déclarer une partie de ses revenus pendant trois ans. Autre cas : celui de Patrick Balkany. Le député-maire UMP de Levallois-Perret a été mis en examen mardi 21 octobre pour "blanchiment de fraude fiscale".

Le JT
Les autres sujets du JT