VIDEO. Syrie : le film des frappes occidentales contre l'arsenal chimique du régime

Dans la nuit de vendredi à samedi, 105 missiles occidentaux ont été tirés sur les centres de recherche et de production de l'arsenal chimique en Syrie. Retour en images sur ces frappes occidentales. 

Voir la vidéo

Il est trois heures du matin (heure de Paris), samedi 14 avril, lorsque des bombes s'abattent sur Damas (Syrie). Au même moment, le président américain, Donald Trump, prend la parole à la télévision. Il annonce une opération en cours avec la France et le Royaume-Uni : une série de frappes contre les centres de production et de recherche de l'arsenal chimique en Syrie, en réaction à l'attaque chimique présumée du 7 avril à Douma, dans la Ghouta orientale. 

L'opération durera une heure. Pendant que deux navires de guerre américains tirent leurs missiles, quatre avions de chasse britanniques décollent. Du côté français, des missiles sont tirés depuis l'une des cinq frégates basées en mer Méditerranée. Neuf avions de chasse français sont également engagés. 

105 missiles tirés

Ces frappes ont ciblé Damas et la région de Homs. Elles ont visé "le principal centre de recherche" et "deux centres de production" du "programme clandestin chimique" du régime syrien, a précisé, samedi dans la matinée, la ministre des Armées Florence Parly. Au total, 105 missiles français, britanniques et américains ont été tirés. 

Une "bonne partie de l'arsenal chimique" du régime de Damas a été détruite par ces frappes occidentales, a assuré le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. "Tous les missiles tirés par la France et sans doute par l'ensemble des alliés ont atteint leur cible", a affirmé le chef d'état major des Armées François Lecointre, samedi en fin d'après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une image diffusée par le département de la Défense américain, montrant l\'envoi d\'un missile le 14 avril 2018, visant à frapper un site de production ou de stockage d\'armes chimiques en Syrie. 
Une image diffusée par le département de la Défense américain, montrant l'envoi d'un missile le 14 avril 2018, visant à frapper un site de production ou de stockage d'armes chimiques en Syrie.  (KALLYSTA CASTILLO / US DEPARTMENT OF DEFENSE / AFP)