Vaccination : le couac des consignes aux soignants

Au lancement de la campagne de vaccination, le ministère de la Santé a mis en ligne un guide à disposition des soigants. Tout y est, pour bien piquer. Sauf qu’à y regarder de plus près, le guide du ministère s’écarte un peu des cours de médecine. 

Ces images de la campagne de vaccination ont tourné en boucle. Une chose nous a interpellée : personne ne vaccine de la même façon ! Certains pincent la peau avant injection, d’autres non. Il y aussi ceux qui piquent de biais, et ceux qui piquent en angle droit. 

Dans la notice fourni par le laboratoire Pfizer, il s’agit "d’administrer le vaccin par voie intramusculaire", c’est à dire qu’il faut piquer en profondeur pour atteindre le muscle.

Pour s’y retrouver, on a demandé l’avis de Stéphane Gaudry, professeur de médecine intensive à l'hôpital Avicenne (Bobigny) : "Ce qu’il ne faut pas faire, c’est faire un pli cutané, injecter à 45 degrés et utiliser une petite aiguille. En réalité, il ne faut pas faire de pli cutané, injecter perpendiculairement avec une aiguille de bonne taille."

Pourtant, dans le guide du ministère de la Santé en ligne jusqu’à cet après-midi, il était conseillé de "faire un pli cutané" avant l’injection. Une recommandation qui a fait tiquer plusieurs médecins. 

Contacté, la direction générale de la santé a reconnu une erreur et a modifié son guide. Il faut désormais "tendre fermement la peau entre l’index et le pouce sans faire de pli cutané"

Autre couac, la taille des aiguilles. Dans les Alpes-Maritimes, Santé Publique France, l’organisme de référence en a livré de trop petites, 16mm seulement.

Pour Laurent Fignon, gériatre à l’hôpital de Cannes, les aiguilles livrées "sont trop courtes". "On a reçu des seringues equipées d’aiguilles 0,5mm sur 16mm, qui ne sont pas adaptées a une injection intramusculaire stricte." Contacté, Santé Publique France ne nous a pas répondu. Mais sur ce point aussi, le guide de la vaccination a été mis à jour avec une mention sur la "longueur adaptée à la corpulence du patient".

L’efficacité du vaccin a seulement été évaluée par voie intramusculaire. Certains patients pour autant seront-ils rappelés pour une nouvelle vaccination ? Pour l’heure, le ministère de la Santé ne l’envisage pas.