Cet article date de plus de quatre ans.

Menaces d'attaques anti-musulmans : dix personnes déférées devant un juge

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

La garde à vue des terroristes présumés du groupe d'ultradroite AFO s'est achevée mercredi 27 juin dans l'après-midi. Les dix suspects ont été déférés devant le juge en vue d'une mise en examen.

Les enquêteurs ont trouvé un arsenal qui leur fait penser qu'ils sont face à un groupe d'ultradroite très déterminé. Les dix terroristes présumés du groupe Action des forces opérationnelles (AFO) ont été présentés à un juge mercredi 27 juin. "Pendant les perquisitions ont été té retrouvées 36 armes dont 31 sans autorisation de détention, des milliers cartouches de calibres divers et différents éléments pouvant constituer des explosifs", précise notre envoyé spécial Dominique Verdeilhan.

Détention provisoire

En plus des armes saisies, les enquêteurs ont également trouvé "des éléments qui laissent croire aussi aux enquêteurs qu'nu passage à l'acte violent était possible", ajoute Dominique Verdeilhan. Le timing et les modalités n'ont pas encore été précisés. La seule certitude concerne la cible, la communauté musulmane en France. "Actuellement, neuf hommes et une femme sont dans les bureaux des juges antiterroristes pour une probable mise en examen. Le Parquet a d'ores et déjà requis le placement en détention provisoire pour neuf d'entre eux", conclut le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.