Cannibale des Pyrénées : Jérémy Rimbaud s'échappe d'un hôpital psychiatrique et agresse une femme

Publié Mis à jour
Cannibale des Pyrénées : Jérémy Rimbaud s'échappe d'un hôpital psychiatrique et agresse une femme
FRANCE 2
Article rédigé par
L. Feuerstein, I. Delion, O. Combe, N. Lachaud - France 2
France Télévisions

Jérémy Rimbaud s'est évadé d'un hôpital psychiatrique de Toulouse (Haute-Garonne). L'homme a tué et mutilé un nonagénaire en 2013. Quelques heures après sa fuite, il a attaqué jeudi 20 janvier une femme de 73 ans. 

La presse surnomme Jérémy Rimbaud le "cannibale des Pyrénées". L'ancien militaire de 34 ans s'est échappé mercredi 19 janvier de son hôpital psychiatrique de Toulouse (Haute-Garonne). Il a erré dans les rues de la ville, avant de s'en prendre violemment à une femme de 73 ans. "Je sortais pour promener mon chien, j'ai entendu quelqu'un courir, je me suis retournée et c'était ce type qui arrivait avec un énorme bâton levé. Et là, il a commencé à me tabasser", a confié la victime à RTL. 

Les conditions de son évasion encore floues

"J'ai hurlé, je me suis protégé la tête, parce qu'il tapait sur la tête, avec les bras. C'est pour ça que j'ai les bras en si mauvais état", a-t-elle poursuivi, affirmant qu'il "était là pour [la] tuer". Un voisin est intervenu pour la sauver. Arrêté en état de démence, l'homme a été à nouveau interné. En novembre 2013, près de Tarbes (Hautes-Pyrénées), l'ex-soldat s'en était pris à un vieil homme de 90 ans, frappé à coup de barre de fer. Après l'avoir tué, Jérémy Rimbaud a mangé plusieurs de ses organes. Devant la justice, il a affirmé être traumatisé par ses missions en Afghanistan, et entendre des voix. Déclaré pénalement irresponsable, il a été transféré dans des établissements psychiatriques. On ignore encore comment il est parvenu à s'échapper de son hôpital. Une enquête pour tentative de meurtre a été ouverte par le parquet de Toulouse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.