Audiovisuel : une redevance pour tous ?

Les Français sont de plus en plus nombreux à regarder la télévision sur internet. Le Sénat propose dans un rapport de ne plus faire payer la redevance qu'aux détenteurs de téléviseurs.

France 2

Faire payer la contribution à l'audiovisuel public même à ceux qui ne possèdent pas de télévision : c'est la proposition des auteurs d'un rapport au Sénat. Actuellement, seuls les contribuables qui ont une télévision payent cette redevance. Les sénateurs veulent l'élargir à tout le monde. Car selon eux, beaucoup regardent les programmes des chaines publiques sur leur ordinateur, leur tablette ou leur téléphone.

100 millions d'euros en plus, mais pour quoi faire ?

Avec cet élargissement, les sénateurs veulent ainsi faire contribuer 900 000 foyers fiscaux supplémentaires. De quoi récupérer potentiellement 100 millions d'euros. Pour quoi faire ? Certains voudraient donner plus de moyens à l'audiovisuel public, comme David Assouline, sénateur PS de Paris : "Pour qu'on soit exigeants dans la qualité, dans l'originalité par rapport aux groupes privés, il faut qu'il y ait les moyens pour." Mais pour d'autres, comme pour la sénatrice UDI de Seine-Maritime Catherine Morin-Desailly, "l'idée est de faire baisser la redevance, et de la rendre plus juste, plus équitable, plus partagée." Car la redevance en France s'élève à 138 euros. Plus qu'en Belgique, 100 euros, mais moins qu'au Royaume-Uni, 200 euros, ou qu'en Allemagne, 216 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cliente regarde les téléviseurs dans une grands surface.
Une cliente regarde les téléviseurs dans une grands surface. (MAXPPP)