Cet article date de plus de quatre ans.

Primaire de la gauche : où en est l'organisation ?

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Primaire de la gauche : où en est l'organisation ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions
Le premier tour de la primaire à gauche aura lieu dimanche 22 janvier. La campagne s'accélère et les sept candidats multiplient les sorties. Pendant ce temps, les organisateurs préparent les 7500 bureaux de vote.
Quatre jours avant l'échéance du premier tour de la primaire de la gauche, les meetings se multiplient. Manuel Valls sera à Limoges (Haute-Vienne) ce mercredi 18 janvier, tandis que Benoît Hamon et Arnaud Montebourg ont choisi le 14e et le 19e arrondissement de Paris pour rencontrer les électeurs. De son côté, Vincent Peillon s'inquiète des "problèmes d'organisation" du vote. Tous les problèmes remontent au siège du Parti socialiste à Paris, où une cellule spéciale gère les moindres détails.

Les organisateurs réfutent tout problème d'organisation

Il ya plus de 7500 bureaux de vote à gérer, 2000 de moins qu'en 2011, ce qui pourrait dissuader certains électeurs. Les organisateurs se montrent rassurant : "Il y a jamais plus de 20 kilomètres à faire", assure Christophe Borgel, président du comité national d'organisation de la primaire de gauche. Les socialistes espèrent au moins 1,5 millions de votants, dimanche 22 janvier. Le coût estimé pour l'organisation de ce scrutin est de 4 millions d'euros. Un prix en partie financé par la contribution de 1 euro demandée aux électeurs. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.