Dictionnaire : des mots disparaissent pour faire de la place

La journaliste Valérie Heurtel fait le point sur les mots qui ont disparu du dictionnaire. 

Tous les dix ans, il y a une refonte des mots présents dans le dictionnaire. En 2018, certains mots ont disparu. Valérie Heurtel, sur le plateau de France 2, en a choisi certains comme "pet-en-l'air", qui est une robe de chambre courte. Les "mignotises", elles, sont des gestes affectueux. "Tuer les mots, c'est le cauchemar des auteurs de dictionnaire. Depuis la première édition du Larousse en 1906, 10 000 mots ont disparu, mais 20 000 y sont entrés, et ça c'est la preuve que la langue est bien vivante", explique Valérie Heurtel. On supprime souvent des mots pour faire de la place."Ce sont ceux qui sont les moins utilisés qui disparaissent, les fruits que l'on ne mange plus, les métiers disparus", précise la journaliste. 

"Chaufournier" et "cognasse"

En effet, qui sait aujourd'hui ce qu'est un "chaufournier" ? Ce terme désignait l'ouvrier conducteur du four à chaux. De même, plus personne ne mange de "cognasses", une variété de coings sauvages. Mais, "pour éviter de tuer trop de mots, les éditeurs jouent sur l'épaisseur du papier, la taille des photos. Les portraits poitrine remplacent maintenant les portraits tout en pied. C'est ce qu'on appelle l'effet cravate, mais cela ne suffit pas", conclut-elle. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les éditeurs de dictionnaires se penchent sur la définition du mot \"mariage\", alors que le Sénat examine le projet de loi sur le mariage pour tous en avril 2013.
Les éditeurs de dictionnaires se penchent sur la définition du mot "mariage", alors que le Sénat examine le projet de loi sur le mariage pour tous en avril 2013. (CHARLES GULLUNG CM / IMAGE SOURCE / AFP)