Présidentielle 2022 : trois phrases à retenir de l'interview de Yannick Jadot au "20 heures" de France 2

Quelques heures après sa victoire à la primaire écologiste, mardi, l'eurodéputé a détaillé ses ambitions et réagi à un sondage ne le créditant que de 6% des suffrages.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yannick Jadot sur le plateau du "20 heures" de France 2, le 28 septembre 2021. (FRANCE 2)

Yannick Jadot a choisi le "20 heures" de France 2, mardi 28 septembre, pour ses premières déclarations en tant que candidat désigné à l'élection présidentielle. Un peu plus tôt, en fin d'après-midi, l'eurodéputé de 54 ans a remporté le second tour de la primaire écologiste, avec 51,03 % des voix, devant sa concurrente Sandrine Rousseau. Voici trois phrases à retenir de son interview.

"Cette fois, on vient pour gagner"

Défenseur de "l'écologie de gouvernement", Yannick Jadot a affirmé que sa candidature avait pour vocation à aller jusqu'au bout. "Cette fois, on ne vient pas pour témoigner, on vient pour gagner", a-t-il prévenu, en référence à son retrait au profit du socialiste Benoît Hamon avant la présidentielle de 2017.

"On vient pour gagner", déclare Yannick Jadot, le candidat écologiste à l'élection présidentielle

"La campagne des écologistes démarre ce soir"

Un sondage Harris Interactive réalisé ces derniers jours et publié mardi (avant l'annonce des résultats) crédite Yannick Jadot de 6 % des intentions de vote, un point derrière Anne Hidalgo, la candidate du PS, et sept derrière Jean-Luc Mélenchon, le leader de LFI. "La campagne des écologistes démarre ce soir puisqu'il y a ma candidature pour porter le projet écologiste", répond l'ancien responsable de Greenpeace, en espérant créer une dynamique autour de sa candidature.

"La campagne des écologistes démarre ce soir", prévient Yannick Jadot

"Je propose 50 milliards d'euros d'investissements"

Interrogé sur le financement de son programme, le candidat des Verts a défendu la nécessité de "réorienter" les aides aux entreprises. "Le plan d'investissement que je propose, c'est 50 milliards [par an], c'est 2 % du PIB (...) La grande différence avec ce que fait ce gouvernement, c'est que nous allons conditionner les euros d'argent public au climat, à la justice sociale, à l'égalité femmes-hommes."

"Le plan d'investissement que je propose est de 50 milliards d'euros", explique Yannick Jadot sur le plateau du 20h de France 2

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Yannick Jadot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.