VIDEO. Valls attaque Goasguen sur son passé à "l'extrême droite", l'UMP quitte l'hémicycle

En l'absence d'excuses formelles du gouvernement, les députés UMP ont décidé de boycotter les questions au gouvernement, mercredi 26 février. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Furieux d'une remarque de Manuel Valls visant leur collègue parisien Claude Goasguen, la quasi-totalité des députés UMP a quitté l'hémicycle, mardi 25 février, en pleine séance de questions au gouvernement. "Faute d'excuses formelles" du gouvernement, ces mêmes députés ont ajouté, dans la soirée, qu'ils allaient boycotter les questions au gouvernement du lendemain.

Tout a commencé lorsque Manuel Valls a interpellé le député UMP de la 10e circonscription de Paris : "Monsieur Goasguen, vous en venez, vous, de l'extrême droite". Le ministre de l'Intérieur répondait à une question de la droite sur les violences de samedi à Nantes, et sur un présumé laxisme des forces de l'ordre face aux opposants à Notre-Dame-des-Landes. "Contrairement à vous, nous ne sommes complaisants avec personne, a lancé le ministre à la droite. Vous, vous avez été complaisants, il y a quelques mois, avec ceux qui s'en prenaient aux valeurs de la République" lors des manifestations contre le mariage homosexuel.

"Chacun peut avoir ses erreurs de jeunesse", a renchéri après la séance le chef de file des députés PS Bruno Le Roux, évoquant le passé de Claude Goasguen comme membre du mouvement d'extrême droite Occident, à la fin des années 1960, durant ses années étudiantes. Appartenance que dément le député UMP.

Le ministre de l\'Intérieur, Manuel Valls, le 23 juillet 2013, à l\'Assemblée nationale, à Paris.
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, le 23 juillet 2013, à l'Assemblée nationale, à Paris. (PIERRE ANDRIEU / AFP)