VIDEO. Delphine Batho : "Il y a un profond malaise dans le pays"

L'ancienne ministre de l'Ecologie, invitée sur le plateau d'i-Télé, s'est prononcée contre une dissolution de l'Assemblée nationale.

Cette vidéo n'est plus disponible

François Bayrou (MoDem) a appelé à une dissolution de l'Assemblée nationale, dimanche 26 octobre, en réponse à la crise du Parti socialiste. Une option inenvisageable selon la députée PS Delphine Batho, invitée sur le plateau d'i-Télé lundi 27 octobre. "Qu'est-ce que ça règlerait dans la vie gens qu'il y ait une cohabitation ?, a-t-elle lancé. Ce serait une manœuvre institutionnelle pour punir la gauche, d'une certaine façon."

"Soit on croit que ce qui se passe est une sorte de concours de circonstances, soit on comprend enfin qu'il y a un profond malaise dans le pays", a jugé l'ancienne ministre de l'Ecologie, interrogée sur la crise du Parti socialiste. Elle a toutefois réaffirmé son appartenance à la gauche, expliquant qu'elle a "voté la confiance au gouvernement (...) parce qu'[elle] ne souhaite pas donner le pouvoir à la droite ou à l'extrême-droite". 

Il faut "stopper le projet" du barrage de Sivens

La députée a, en outre, appelé la ministre de l'Ecologie Ségolène Royale à rétablir le moratoire sur les retenues de substitution, après le décès d'un manifestant sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn), samedi 25 octobre. "[Il faut] que ce projet soit stoppé, mais qu'il n'y en ait pas d'autre non plus dans le reste de la France", a martelé l'ancienne ministre.

La députée Delphine Batho, ici à Paris le 7 octobre 2014, s\'est prononcée contre une éventuelle dissolution de l\'Assemblée nationale.
La députée Delphine Batho, ici à Paris le 7 octobre 2014, s'est prononcée contre une éventuelle dissolution de l'Assemblée nationale. (AURÉLIEN MORISSARD / CITIZENSIDE / AFP)