Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Ayrault promet de "limiter les conséquences" des restructurations dans l'armée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Premier ministre a voulu rassurer les élus locaux et les militaires, au lendemain de l'annonce de réductions d'effectifs, de suppressions d'unités et de fermetures de bases.

Jean-Marc Ayrault monte au créneau, au lendemain de l'annonce de suppressions de postes dans l'arméeLe Premier ministre a promis, vendredi 4 octobre, que le gouvernement mettrait "tous les moyens sur la table" pour "limiter les conséquences" de la Loi de programmation militaire (LPM) "pour les territoires"

Le chef du gouvernement a assuré que "la plus grande attention [sera] portée au dialogue avec les élus", et a garanti "une mobilisation de tous les services de l'Etat pour assurer l'accompagnement économique des collectivités territoriales concernées". Il a dit avoir engagé un processus "dans la durée" pour "ménager les territoires qui peuvent se retrouver parfois en difficulté". "On mettra tous les moyens sur la table en concertation avec les élus, les forces vives, pour que lorsqu'une unité doit fermer, on trouve les réponses en terme d'emplois et en termes financiers", a-t-il expliqué. 

La veille, le gouvernement a annoncé la restructuration ou la fermeture d'une demi-douzaine d'unités et de bases de l'armée de terre et de l'aviation. Un programme qui se soldera par la suppression d'au moins 7 500 postes en 2014, année électorale délicate pour les socialistes avec les municipales, 23 500 d'ici 2019.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.