VIDEO. A l'université d'été du PS, les militants socialistes désabusés

Réunis à La Rochelle, les sympathisants PS se montrent déboussolés après la grave crise gouvernementale du début de semaine.

SOPHIE BRUNN ET OLIVIER GARDETTE / FRANCE 2

Ambiance électrique à La Rochelle (Charente-Maritime), où s'ouvre l'université d'été du Parti socialiste, vendredi 29 août. C'est désunie et ébranlée que la "famille" socialiste se réunit. De quoi perturber des militants PS, désarçonnés par la grave crise gouvernementale et la polémique sur les 35 heures provoquée par celui qui allait devenir ministre de l'Economie, Emmanuel Macron. 

"Je n'ai pas voté pour cette politique-là"

Ils sont nombreux à critiquer la ligne économique du gouvernement. Certains militants ont ainsi arboré, dès l'ouverture de l'université d'été, la marinière chère à Arnaud Montebourg afin d'afficher leur désaccord (ou leur soutien au ministre limogé). "Je n'ai pas eu l'impression de voter pour cette politique-là", confie l'un d'eux au micro de France 2. Une autre s'interroge sur le moment où surviendra "la rupture"

Le week-end s'annonce donc sous tension, d'autant que les "frondeurs" comptent bien faire entendre leur voix. Le malaise est en tout cas grandissant. Le PS a enregistré une baisse de près de 20 000 adhérents en moins en deux ans et a perdu la moitié de ses élus municipaux aux dernières élections municipales. Fin septembre auront lieu les élections sénatoriales, qui s'annoncent à haut risque pour le PS. 

Les militants PS attendent le début d\'une conférence, le 29 août 2014, au premier jour de l\'université d\'été du PS à La Rochelle. 
Les militants PS attendent le début d'une conférence, le 29 août 2014, au premier jour de l'université d'été du PS à La Rochelle.  (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)