Ségolène Royal se dit "très hostile" à la taxe carbone

La présidente de la Région Poitou-Charentes s'est exprimée vendredi lors de son retour à l'université d'été du PS à La Rochelle.

Ségolène Royal, lors de son discours à l\'université d\'été de La Rochelle (Charente-Maritime), le 23 août 2013.
Ségolène Royal, lors de son discours à l'université d'été de La Rochelle (Charente-Maritime), le 23 août 2013. (XAVIER LEOTY / AFP)

La "contribution climat-énergie" annoncée par le gouvernement n'est pas du goût de Ségolène Royal. "Je suis très hostile à la taxe carbone", a déclaré la présidente de la région Poitou-Charentes, en marge de l'université d'été du PS à La Rochelle (Charente-Maritime), vendredi 23 août, sur i-Télé.

"Ce n'est pas le moment de mettre des impôts supplémentaires", a-t-elle déclaré, rapporte également le quotidien régional Sud-Ouest. "Je crois que l'écologie ne doit pas être une punition et qu'avant de mettre des impôts, il faut s'assurer que les consommateurs peuvent vraiment avoir le choix entre les produits propres et ceux qui ne le sont pas", a-t-elle poursuivi, alors que le gouvernement s'efforce d'affirmer qu'il ne s'agit pas d'un nouvel impôt. Et d'ajouter sur i-Télé : "Le gouvernement doit éclaircir ce qu'il entend par fiscalité écologique."

Le Parisien rappelle que, déjà en 2009, Ségolène Royal qualifiait d'"injuste", "historiquement décalée", et "insupportable", la taxe carbone de Nicolas Sarkozy.