Cet article date de plus de six ans.

Nicolas Sarkozy se pose en garant des valeurs républicaines

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 13 min.
Nicolas Sarkozy se pose en garant des valeurs républicaines
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Nicolas Sarkozy est désormais président des Républicains. Il était l'invité du 20 Heures de France 2 le dimanche 31 mai.

Samedi 30 mai, l'UMP a laissé place aux Républicains. Lors de son discours pour le congrès du nouveau parti, Nicolas Sarkozy a insisté sur la notion de République, un terme qu'il a utilisé 86 fois. L'ancien chef de l'État veut instaurer une "République de la confiance". "Ce que vous n'avez pas remarqué, c'est que les Français n'ont plus confiance en rien ni en personne. [...] Nous avons pensé que la République, ses règles, son fondement, ses valeurs, c'est ce qu'il manquait. La question du projet des impôts, du chômage, viendra mais ce qui est important, c'est comment redonner une crédibilité à la République", a répondu Nicolas Sarkozy.

Une unité fragile

Alain Juppé, sifflé au congrès samedi, déclarait ce matin dans la presse : "Je vais gagner la primaire, je vais tout faire pour ça, vous croyez que je me présente pour être battu ?" Une déclaration qui dénote avec l'image d'unité défendue par Nicolas Sarkozy.
"Pendant trois ans, cette famille politique s'est déchirée, s'est divisée, affrontée, il n'y avait même plus d'opposition. Ils ne faisaient que se déchirer entre eux. C'est la raison qui m'a conduit à être candidat à la tête de la famille politique qui est la mienne pour éviter son implosion. Considérer que depuis six mois, l'unité est revenue, cela veut-il dire que c'est la fin des ambitions de chacun ?" s'interroge Nicolas Sarkozy, avant de qualifier la situation de "tout à fait normale".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.