Elections européennes : "C'est un échec, il va falloir se remettre en question", estime Nadine Morano

 Nadine Morano, députée européenne sortante Les Républicains, revient sur franceinfo lundi sur le score décevant de son parti aux élections européennes.

franceinfo

"C’est un score qui est bien en dessous de nos espérances. C’est un échec", a réagi, sur franceinfo lundi 27 mai, Nadine Morano, députée européenne sortante Les Républicains, alors que la liste du parti a recueilli 8,5% des suffrages aux élections européennes. Nadine Morano, 4e sur la liste des Républicains, est tout de même réélue au Parlement européen.

"Nous étions en phase de reconstruction"

"Nous savions que nous étions en phase de reconstruction. Nous avions subi une défaite présidentielle comme jamais, nous n’étions pas présents au second tour de l’élection présidentielle, ça n’était jamais arrivé sous la Ve République", a analysé Nadine Morano. "Il va falloir se remettre en question, c’est clair", a poursuivi la députée européenne, déplorant "des dissensions qui durent depuis des mois, la partition personnelle des uns et des autres". Pour autant, Nadine Morano n'a pas rejeté directement la responsabilité de cet échec sur le président du parti Laurent Wauquiez.

Nous étions collectivement d’accord sur la candidature de François-Xavier Bellamy. C’est une stratégie collective, donc nous devons tirer collectivement les résultats, y compris le président du parti.

Nadine Morano

à franceinfo

Contrairement à Valérie Pécresse, Nadine Morano n’a pas laissé entendre qu’elle souhaitait que Laurent Wauquiez démissionne, affirmant que "ce sera son choix". "Laurent Wauquiez, lui, il a repris un parti. Mme Pécresse n’a pas eu le courage de se présenter à la présidence des Républicains. Laurent Wauquiez a eu ce courage de dire ‘Je vais reprendre un parti qui est en miettes’", a-t-elle ajouté. Pour que le parti retrouve sa "crédibilité", Nadine Morano a estimé qu’il faut que "ceux qui ont de l’expérience se fassent entendre, évoquant "tous ceux qui ont été au gouvernement".

Nadine Morano, sur franceinfo lundi 27 mai.
Nadine Morano, sur franceinfo lundi 27 mai. (FRANCEINFO)