UMP : Sarkozy promet des primaires ouvertes, Juppé est rassuré

La compétition est lancée, à distance : Nicolas Sarkozy était en meeting à Troyes, Alain Juppé à la télévision. Tous deux ont lancé des appels au rassemblement et à l'apaisement... tout en soufflant sur les braises.

(Nicolas Sarkozy, lors de son meeting hier à Troyes © MaxPPP)

Officiellement, Nicolas Sarkozy n'est encore que candidat à la présidence de l'UMP - l'élection est prévue le 29 novembre. Mais on sait bien qu'il voit plus loin... L'ex-président était en meeting hier à Troyes. Après avoir dévoilé ce qui s'apparente à un programme présidentiel pour 2012, dans les colonnes du Figaro magazine, Nicolas Sarkozy est revenu au présent. En renouvelant son appel au rassemblement et à l'apaisement : "Je veux que chacun comprenne que dans une famille, on peut avoir des idées différentes, on peut s'aimer plus ou moins, mais qu'on reste membre de la famille et que son devoir, c'est de construire ensemble, et non pas de se battre les uns contre les autres."

Une main tendue à destination de ses plus sérieux rivaux pour la primaire de 2016, François Fillon et Alain Juppé. Cette primaire, d'ailleurs, sera ouverte - c'est-à-dire qu'elle sera ouverte à tous les sympathisants UMP, et non aux seuls militants. Nicolas Sarkozy l'a assuré, comme s'il était déjà président de l'UMP. Cela "devra concerner toute l'opposition"

Yannick Falt a assisté au meeting de Sarkozy à Troyes
--'--
--'--

"Je suis totalement rassuré" , a réagi à distance Alain Juppé - invité à la télévision, sur France 2. "Maintenant on n'en parle plus, on va le faire" . Et de marteler son credo : "Apaiser, rassembler, réformer" . Quelles réformes, par exemple ? Celle de l'Aide médicale d'Etat, supprimer l'ISF, ramener les dépenses publiques à 50% du PIB...

Invité de France 2, Juppé est revenu sur ses relations avec Sarkozy
--'--
--'--

Alain Juppé, tout auréolé du soutien de Jacques Chirac, qui ne manque pas de faire grincer des dents dans le parti, est brièvement revenu sur ce soutien de poids : "Ce n'est pas un scoop, ce n'est pas la première fois qu'il me le dit" .